L’histoire sportive de Stéphane L.

Je vous remet entre les mains de mon ami Steph, pour qu’il vous conte sa très belle histoire sportive.

Nous nous connaissons depuis hummm? OMG, 25 ANS! Ho! Que oui, il a cheminé! Heureusement pour moi, il n’a pas changé tout son entourage, et je me doute même qu’il ait emporté quelques proches et amis dans sa vague de remise en forme!

Tout comme sa mère l’a fait avec lui, il a semé une graine avec ses enfants. À moins que ce soit ses enfants qui l’on fait germer cette graine en dormance! 

 


C’est une histoire comme tant d’autres, mais c’est la mienne. Lorsque j’avais 5 ans, ma mère avait déjà compris que mes deux frères et moi avions besoin de bouger. Elle nous a initiés au ski de fond parce qu’elle-même pratiquait ce sport. Après le souper, deux ou trois fois par semaine, nous allions au Mont Tourbillon faire quelques tours de pistes éclairées. Ça dormait très bien après! La fin de semaine, nous faisions une longue sortie de 10 ou 15 km et lorsque nous étions plus vieux, c’était parfois 20 km.

J’étais de loin le plus excessif de la famille et j’avais constamment besoin de bouger. Je faisais donc beaucoup de sport. À 14 ans, tous mes cours de natation, incluant ma médaille de bronze étaient complétés. J’ai aussi fait parti des scouts et à tous les étés, j’allais dans un camp de vacances où je pouvais bouger à souhait.

 

Lorsque j’ai eu 15 ans, le sport est sorti complètement de ma vie. À ce moment, il était plus important pour moi de faire la fête que de m’adonner à l’exercice. Je n’ai plus rien fait jusqu’à l’âge de 30 ans.

À un certain moment, j’ai dû consulter mon médecin parce que je faisais face à des sinusites et des grippes à répétition. Son bilan ne fut pas très réjouissant. Mes pulsations étaient de 80 battements par minute au repos, avec une tension trop élevée, une quinzaine de kilos en trop et en plus, un organisme complètement enfumé de cigarettes. Je venais de comprendre pourquoi j’étais toujours malade!

En sortant du bureau du médecin, j’ai jeté mes cigarettes et je n’ai plus jamais fumé! Le premier pas était fait pour me prendre en main. Avec une paire de Converse à 25 $, j’ai décidé d’essayer la course à pied. Après 1 km, n’en pouvant plus, je revins sur mes pas à la marche. Ouf! Ça ne serait pas facile! J’ai entendu ma petite voix me dire : « t’as déjà été bon, persévère le gros! » Après six, mois, je courrais 4 km avec une nouvelle paire d’espadrilles mieux adaptée à la course. Après un an, je pouvais faire des sorties de 10 km. Mon cardio allait beaucoup mieux et j’avais perdu environ 10 kilos. Par la suite, mes performances ont continué de s’améliorer. Je pouvais faire 10 ou 15 km plusieurs fois par semaine sans problèmes.

Trois ou quatre ans plus tard, j’ai recommencé à faire du ski de fond, tout en continuant la course. À chaque fois que je m’entrainais, je notais la date et la distance parcourue. Je faisais entre 10 et 20 km de ski et 10 km de course. À la fin de l’hiver, je comptais 17 sorties de ski-course, l’équivalant de 17 duathlons! Je ressentais les bienfaits de l’exercice, j’étais fier de moi et je donnais le bon exemple à mes enfants.

Entre 2004 et 2009, ça bouge drôlement dans ma vie. Durant cette période, j’ai participé à une quinzaine de compétitions de 10 km, à une dizaine de demi-marathons et à 4 marathons. En plus, j’ai commencé à faire du vélo de montagne et de la boxe récréative. À l’hiver 2005, en skiant, je me suis fait une double fracture de l’humérus droit. Cela ne m’a pas arrêté : deux semaines plus tard, je m’attachais le bras et je continuais à courir tout le reste de l’hiver. En 2006, j’ai participé à une compétition de vélo de montagne de 88 km aux Monts-Valin. Ce fût vraiment difficile, mais j’ai réussi à terminer l’épreuve. J’ai alors compris que le vélo de montagne n’était pas ma passion. J’ai aussi essayé le vélo de route, mais ce n’était guère mieux.

Lorsque j’ai commencé la boxe récréative en 2007, j’ai eu le coup de foudre! Je me rendais au studio de boxe 3 à 4 fois par semaine. En 2009, je suis devenu entraineur, en plus de continuer mes propres entrainements. Deux ans plus tard, je me suis lancé dans la compétition. J’ai eu trois victoires en trois combats. Par la suite, j’ai participé au championnat des gants de bronze où j’ai gagné mes deux combats, remportant ainsi la médaille d’or de ma catégorie. Lors de mon dernier combat, j’ai réussi à l’emporter par K.O contre mon adversaire grâce à mon cardio. En effet, j’ai donné 123 coups de poing en 3 minutes!

Je n’ai pas pris part à des combats en 2012-2013, mais j’ai continué à m’entrainer au studio et à courir. En septembre 2013, j’ai changé de studio de boxe. J’ai maintenant un entraineur de niveau 5 au lieu d’être mon propre maître. J’y vais 4 soirs par semaine et je dois réussir à suivre des petits jeunes de 20 ans, alors que j’en ai 45. Ça laisse des traces! Je ne lâche pas et j’en redemande! J’ai participé à quatre combats très difficiles cette année. J’en ai gagné deux et perdu deux. J’ai maintenant 9 combats à mon actif. Je suis présentement en réflexion et j’évalue si je veux retourner dans le ring ou non, étant donné que je n’ai plus 20 ans et que c’est plus difficile de me remettre des coups que mes adversaires me donnent. Je cours toujours, car j’aime ça, et c’est surtout que je ne peux plus m’en passer.

 

Le sport a littéralement changé ma vie. J’ai influencé mes enfants positivement pour qu’ils bougent, je suis plus en forme maintenant que je l’étais à 30 ans et je suis beaucoup mieux avec moi-même. De plus, j’ai une passion qui me fait vivre, qui me permet de me défouler et d’avoir un but dans la vie. Je ne retournerais plus en arrière.

3 réflexions sur “L’histoire sportive de Stéphane L.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s