L’histoire sportive de Marie Jo

Bonjour mes amis, un moment de répit, une pause pour prendre le temps de vous parler. L’entrainement pour l’ironman de Lake Placid a ses hauts et ses bas. Une semaine je suis en feu je m’impressionne par le whattage que je tire et maintiens à vélo, sur la vitesse de croisière sur une longue sortie de course. La semaine d’après, dès que je tourne le pédalier ou fais la première foulée le cœur s’emballe, la gorge se serre, je dois me battre mentalement pour faire mon entrainement.

En cuisine j’ai tellement expérimenté depuis les derniers mois J’ai un nouveau goûteur temporaire à la maison, je m’amuse et je ne suis plus seul à manger tout de même les moins bonnes réussites!!

D’ailleurs j’ai une excellente recette de crêpe sans farine à vous transmettre, lors d’un brunch en famille mon fils déclara la larme à l’oeil :

‘’ha maman enfin de la nourriture normale, tes crêpes, elles sont délicieuses’’.

Héhé! Banane plantain, quinoa fermenté, œuf, vanille…tout à fait ‘’normale’’ 😉

Mon vœu le plus cher est de vous écrire à nouveau dimanche et vous transmettre les proportions et les photos.

Assez parlé de moi ! Avec ma passion du triathlon et mon implication au sein du club Capitale triathlon, j’ai la chance d’être entouré de personne motivée et motivante !

Dont Marie Jo qui a un beau cheminement sportif à nous conter.

J’ai connu Marie Jo, hummm ça fait longtemps…il y a 15-16 ans ? On travaillait au même endroit. Une blondinette souriante, mais avec un caractère que j’ai toujours admirée. Elle a su tailler sa place dans un monde d’homme, très homme…en plomberie, elle est respectée, car elle a du respect envers les autres.

A ma demande, elle m’a transmis son texte à l’automne dernier, en me disant Isa tu as le droit de reformuler, de corriger les fautes, mais pas d’enlever ton nommais je peux vous assurer qu’à son tour Elle en a inspiré plus d’un et ce n’est pas fini…elle sème des graines…

Marie Jo est ronde de bonheur, elle vient courir avec nous et sa bedaine, elle est tellement inspirante de prendre soin de sa santé et de sa génération qui s’en vient en septembre…

« Un sportif est une personne qui pratique régulièrement une activité physique. On distingue les sportifs amateurs et les sportifs de haut niveau. Les premiers pratiquent en général le sport pour se divertir et conserver une bonne condition physique. Les seconds, pratiquent le sport de manière plus fréquente et plus intensive, et leur motivation principale est la compétition »

Voilà donc une définition d’une personne sportive! Est-ce qu’elle me qualifie? Je crois que oui pour la première phrase et oui pour le terme « sportif amateur »! J

Mon parcours est assez commun… Et ressemble à l’ensemble des gens de mon âge. Plus jeune, ma mère m’avait inscrit au judo pour apprendre à me défendre… Mais quelle MAUVAISE expérience!!! J Par la suite, j’ai eu la chance de jouer au soccer et faire du ballet jazz et ce, pendant plusieurs années. Je sais! Ces deux sports ne se ressemblent pas, mais j’aimais ça! Ma mère nous a aussi initiés au ski de fond « récréatif » (mon frère et moi étions très bons pour s’asseoir sur nos skis et descendre l’immense côte qui était juste en face de chez nous!…mais qui, en réalité avec mes yeux d’adulte, est une « butte »!). J’ai aussi eu la chance de faire du patinage artistique. J’ai récolté un paquet d’écussons, j’ai fait plusieurs spectacles, j’aimais ça aussi! Mon rêve de patineuse s’est achevé avec ma seule compétition à laquelle j’ai participé et que j’ai terminée avant-dernière!…Pour me faire dire par un juge que j’avais perdu tous mes points sur l’esthétisme vu mes « rondeurs » de jeune fille! À cette époque, j’avais un surplus de poids (ma mère disait que j’étais « enrobée » J ) et déjà quelques problèmes de pieds qui m’empêchaient certaines figures…mais personne ne savait comment régler le problème. J’ai alors changé pour le Volley-ball, j’ai fait du vélo de montagne, beaucoup de vélo sur route, mais pas avec un vrai vélo de route, bref, j’ai toujours bougé sans performer.

À l’époque de mes études collégiales, manger un repas complet dans ma journée était une joie…donc, vous comprendrez que l’énergie pour le sport me manquait. J’avais tout arrêté. Les problèmes de santé s’accumulaient, les grippes et tout ce qui finit en « ite » aussi.

Mais par la suite, j’ai appris le golf, j’ai fait du yoga, du Pilates, du gym, des cours de step, du cardio-boxe, du cardio plein-air, un cours d’initiation à la natation…et j’en oublie surement. À travers ces années, une collègue de travail (bin oui Isa, c’est toi ça!), m’a fait découvrir le monde de la course à pied, du triathlon, des Ironman et des compétitions. Wow!!! Je trippe de voir cette fille pleine d’énergie, pleine de discipline, de la voir compétitionner, d’avoir mal partout et trouver ça génial. Je me suis même déjà surprise à me dire qu’un jour, moi aussi j’aurai mal et je trouverai ça génial! Je suis Isabelle depuis presque ses débuts et d’une année à l’autre, je suis à nouveau impressionnée de son parcours et me nourrit de ses ambitions.

J’ai commencé la course à pied en 2008 pour plein de raison, mais surtout pour retrouver un équilibre dans mon corps, dans ma tête et dans ma vie. Dès le début, mes problèmes de pieds sont revenus, un  problème de fascia et un problème d’ischio à travers. J’ai trouvé des pros pour m’aider et après toutes ces années, tout commence se résorber….Enfin!! Mais j’ai continué la course quand même, à mon rythme et j’ai même fait partie d’un club de course l’été dernier. J’ai fait depuis 2008, deux demi-marathons, un paquet de course de 10Km et je suis en route vers un autre demi-marathon en septembre.

J’ai aussi recommencé le ski de fond il y a deux ans…pas faciles encore une fois à cause de mes pieds et ischio! Cet hiver, j’espère être en mesure de dépasser mes distances habituelles, qui sont relatives très courtes, mais combien agréables!

Je me suis initié au vélo de route cet été…un vrai vélo de route cette fois-ci (comme on dit, j’ai investi dans MON système de santé J)! Je n’ai pas beaucoup de kilomètres de fait encore, mais j’adoreeee mon vélo! Il est beau, il roule bien et j’aime ça aussi. Je ne suis pas très à l’aise encore, je ne fais pas confiance facilement! J Mais je suis convaincue qu’on finira par faire qu’un bientôt!

Je change aussi, au fur et à mesure, le type d’aliments que l’on consomme. Notre virage santé à mon amoureux et moi se passe aussi au niveau de l’alimentation. Non pas parce que je mangeais « mal », mais c’est plus au niveau du choix des aliments et le type de recettes. Je lis sur le sujet, je fouille, je suis une adepte du site AVEC (et oui, encore toi Isa!) et j’explore de plus en plus. Je cuisine plus qu’avant, j’essaie de tout fabriquer plutôt que d’acheter tout fait. Ce n’est pas toujours facile, mais ça se fait!

Mes plus grand « challenge » dans le sport, sont la constance et le temps… gérer le temps et les priorités! Oufff!! En plus que je me couche tôt, que je travaille encore trop, le temps me manque pour tout faire! Mais je suis sur la bonne voie, je suis à réorganiser le tout!

Le sport « récréatif » pour moi apporte un équilibre dans ma vie, apporte une façon d’évacuer tout le stress que le domaine dans lequel j’évolue me transmet. Une hygiène de vie passe aussi par le sport. Et en regardant autour de moi les amis qui commencent à prendre de la médication pour soigner les bobos habituels que les gens sédentaires ont, me motive encore plus à continuer! Mais surtout, de suivre des gens aussi inspirants que toi Isa, ça aide à voir autre chose, à considérer un autre niveau de sport et à croire que l’on peut le faire nous aussi.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s